Les envois de plantes s'arrêtent fin-septembre pour reprendre, dés la fin de leur hibernation, début mars

les travaux d'automne

l'automne et le bassin

En savoir plus

Besoin d'aide ?

Ecrivez nous

pepiniere.santonine@gmail.com

ou

Appelez nous

05 46 94 26 94

du lundi au vendredi

de 9-12h et 14-18h

Une personne soucieux

Des erreurs à éviter à la réalisation d'un bassin

   A lire AVANT les travaux
 

Des erreurs à éviter :

→ Les dimensions


 
Plus un bassin est petit, plus l'équilibre biologique du bassin non équipé de pompe et de filtre, est difficile à réaliser. En effet la quantité d'eau chauffe très vite l'été et l'arrivée des algues (qui raffolent de la chaleur) est pratiquement inévitable.
Qu'est ce qu'un petit bassin ? 
   un bassin qui contient moins de
5m³  d'eau.
Un conseil : si c'est le cas pour vous, installez le de préférence à la mi-ombre

 

 L'emplacement du bassin

 
Plus le bassin est proche de la maison plus nous pouvons facilement le contempler, et y observer la vie animale qui s'y développe.
Si le bassin est au fond du jardin la surveillance des enfants est plus difficile.


La situation

 
Attention à la proximité des arbres !
Une ombre excessive empêchera les nénuphars de fleurir. Il faut au minimum 5 heures d'ensoleillement dans la journée pour un bon épanouissement du nénuphar. (Pour les bassins trop à l'ombre pour un nénuphar, il est possible de se consoler en installant le merveilleux APONOGETON qui diffuse au printemps et en automnne un délicat parfum au moment de sa floraison).

Certains arbres et arbustes ont un système racinaire si vigoureux qu'ils peuvent vite créer de sérieux dégats dans la bâche.
Le sens du vent

un détail qui prend toute son importance en automne au moment de la chute des feuilles...Trop de feuilles apporte un excès de matière organique, qui engendre  à la longue, un déséquilibre biologique du bassin.
Arbres à feuilles persistantes : les aiguilles des conifères acidifient  trop l'eau ce qui pertube sérieusement le PH.
Les ifs et lauriers sont aussi à éviter car ils libèrent des toxines qui sont fatales aux poissons.
Les arbres fruitiers : non seulement il devient périlleux de cueillir les fruits mûrs mais lorsque ceux ci tombent dans l'eau, ils dégagent en pourrissant des alcools toxiques pour la faune.

 

Les formes

 Plus les formes sont 'tarabiscotées' plus la circulation de l'eau se fait mal. Il y a alors stagnation. Ceci entraîne vite une accumulation de vase et facilite l'apparition des algues.


La profondeur

 Un bassin creusé sans palier c'est comme construire une maison sans fenêtre : c'est faire une boulette ! Les paliers à -30 ou -40 cm vont permettre toutes les plantations possibles. En effet la plupart des aquatiques (sauf les nénuphars) n'ont pas besoin d'une grande hauteur d'eau pour se développer.


L'étanchéité

 Eviter les bâches de piscine et de camion, c'est incommodant pour les poissons.
Préférer une couleur foncée, qui donne une impression de profondeur.
Ne pas négliger de mettre du feutre de bonne qualité entre le sol et la bâche pour protéger des cailloux et des racines.


L'eau

 
Attention à l'eau des forages qui peut parfois être riche en nitrates et phosphates, ce qui favorisera l'arrivée des algues.
Il faut se souvenir que l'eau de pluie est très pauvre en minéraux qui sont nécessaires au bon équilibre biologique du bassin. Evitez donc de le remplir exclusivement d'eau de pluie.
L'eau du réseau est sans problème. Elle est chargée en chlore mais il s'évapore très vite.